Les aînés et les technologies : questions d’inclusion et d’exclusion
Charmarkeh, H. & Lagacé, M.
2017
19/01/2018
-A A +A

La société fait face à deux défis majeurs : la numérisation de l’ensemble des sphères de la société et l’allongement de la durée de la vie (Rivière et Brugière, 2010). À ce dernier chapitre, les progrès sont remarquables. Au Canada, par exemple, l’espérance de vie à la naissance a atteint 79,3 ans pour les hommes et 83,6 ans pour les femmes durant la période 2009-2011 (Martel, 2013). Dans le reste du monde, les progrès sont similaires et l’espérance de vie a augmenté de manière spectaculaire depuis les années 2000 (Organisation mondiale de la santé, 2016). À partir de ce constat, comment peut-on concilier le phénomène démographique associé à l’allongement de la vie à celui de la société numérique? Comment pourrait-on faire en sorte que les potentialités de l’innovation numérique profitent à tous et surtout aux personnes âgées?

Quand il s’agit d’aborder les liens entre les technologies et les personnes âgées, les discours souffrent souvent de deux écueils : pour certains, les aînés vouent peu d’intérêt aux technologies numériques et donc seraient réticents quant à leur utilisation; pour d’autres, la technologie devrait avoir le rôle principal d’assistance sociale et médicale, cette conception renforçant ainsi une vision de la vieillesse qui serait synonyme de dépendance et de perte d’autonomie (Rivière et Brugière, 2010). L’objectif de ce numéro de la revue Canadian Journal of Communication est justement de dépasser ces visions et il se donne pour ambition de débusquer dans la vie quotidienne des personnes âgées les vastes espaces du possible. Il s’agit également de proposer une nouvelle manière de regarder les liens entre les technologies et les personnes âgées, de prendre en compte toutes les dimensions du veillissement en misant sur une analyse des usages des technologies, des inégalités numériques et de l’influence du milieu social et culturel.

L’originalité des travaux présentés dans ce numéro réside dans le fait que les auteurs s’attachent à interroger l’enjeu d’inclusion et d’exclusion des personnes âgées dans la société connectée et ce, à partir de terrains d’enquête divers, qui vont de l’Amérique du Nord à l’Afrique, en passant par l’Europe et l’île de La Réunion.

Référence bibliographique: 

Charmarkeh, H. & Lagacé, M. (2017). Les aînés et les technologies : questions d’inclusion et d’exclusion. Canadian Journal of Communication42(2), 189-194.